vendredi 23 décembre 2011

MALADIE COELIAQUE ET ALCOOL SANS GLUTEN : QUE BOIRE POUR CÉLÉBRER LES FÊTES?

L’équipe des Brasseurs sans gluten m’a fait parvenir un courriel récemment pour m’annoncer que, juste à temps pour les fêtes, deux nouvelles bières s’ajouteront à la Glutenberg blonde déjà offerte soit, la Glutenberg Pale ale américaine, 5,5 %, une ale sans gluten à base de sarrasin, millet, quinoa et marron aux notes de fruits mûrs, de caramel, de pain grillé et de marrons torréfiés et la Glutenberg Rousse, 5 %, une ale sans gluten à base de millet, sarrasin, maïs et quinoa aux notes d'abricots et de pamplemousse provenant des houblons américains. Les BSG lanceront également une nouvelle bière expérimentale, la Glutenberg 8. Cette ale atypique brassée à partir de 8 céréales sans gluten sera disponible bientôt un peu partout au Québec. Pour obtenir de l’information sur les points de vente et les dates de disponibilités de ces nouvelles bières sans gluten, rendez-vous à Brasseurs sans gluten ou contactez les brasseurs à info@brasseurssansgluten.com.
Cette nouvelle tombe à point puisque pour une personne coeliaque, il n’est pas facile de savoir quel alcool boire et ne pas boire. J’ai donc fait le tri d’information pour mon livre Le bonheur est sans gluten et je vous livre ici le fruit de mes recherches, juste à temps pour les célébrations du temps des fêtes.
LE GLUTEN ET L’ALCOOL – QUE BOIRE ET NE PAS BOIRE LORSQU'ON SUIT UN RÉGIME SANS GLUTEN
Il y a tellement d’écoles de pensée et d’information contradictoire concernant la présence de gluten dans l’alcool qu’il est parfois mélangeant de savoir ce que l’on peut boire et ne pas boire. Dans un forum pour cœliaque, j’ai déjà lu que les tonneaux de chênes utilisés pour le vieillissement du vin seraient scellés avec de la colle qui contiendrait du gluten. Mais toutes les associations de la maladie cœliaque confirment que le vin est sans gluten. Il faut donc faire le tri de l’information lue et agir en fonction de l’information trouvée et vérifiée.
Selon l’information contenue dans le site de l’Association canadienne de la maladie cœliaque, les breuvages distillés, tels que le gin, la vodka, le whisky, le scotch ou le rye, sont conçus par fermentation de grains de blé, d’orge ou de seigle. Mais puisqu’ils sont distillés, ils ne contiendraient pas de prolamines et sont donc permis, à moins d’avis contraire.
Aux États-Unis, selon le site de la Celiac Sprue Association, les boissons alcoolisées suivantes seulement ne contiendraient pas de gluten : vin, brandy sans agents de conservation ou teinture, vodka de pommes de terre, rhum et bière sans gluten.
Toujours chez nos voisins américains, la Celiac Disease Foundation (CDF) indique sur son site Internet que tous les alcools et vinaigres distillés seraient sans gluten. Des fabricants ajoutent du malt et des produits d’arôme et de coloration dans certains alcools et vinaigres après le processus de distillation, la fondation recommande donc d’être vigilant. Selon la CDF, tout produit d’alcool fermenté à partir de malt serait aussi à éviter.
Selon le site web celiac.com, l’une des sources d’information et de services pour les cœliaques les plus importantes sur le Web, l’alcool distillé ne contiendrait pas de gluten, puisque lors du processus de distillation, l’éthanol (alcool), qui est volatil, s’évapore et flotte vers un autre récipient qui servira ensuite à composer la boisson alcoolisée. À la suite de la distillation, le gluten qui n’est pas volatil reste dans le récipient d’origine et ne servira pas à la composition de la boisson alcoolisée. Finalement, selon l’Assocation Romande de la Coeliakie (ARC) les vins (blancs, rouges ou rosés) et bières garanties sans gluten sont autorisés, de même que tous les alcools distillés, car même s’ils sont faits à base de céréales contenant du gluten, la distillation élimine tout risque de contamination.
Donc, finalement, quel alcool peut-on boire lorsqu’on est coeliaque ? C’est vraiment vos intestins qui vous le dicteront. Lorsque j’ai été diagnostiquée cœliaque, j’ai cessé de boire des spiritueux. Mes intestins étaient très fragiles et je ne savais pas vraiment quel alcool contenait du gluten. J’ai donc limité ma consommation d’alcool aux vins, vins mousseux et quelquefois au rhum de sucre. À l’occasion, j’utilise du cognac ou du cidre pour cuisiner, mais cela s’arrête à ça. Donc, vous seul savez comment vous réagissez lorsque vous consommez un aliment particulier ou une boisson. Votre corps vous préviendra rapidement si l’un des alcools, supposément sans gluten, par exemple un alcool distillé, ne vous sied pas.
Si l’ingestion d’une boisson alcoolisée vous incommode, cessez de la boire. Votre corps vous lance le message clair qu’il n’est pas capable de la tolérer. Le gluten ou autre ingrédient pourrait être en cause. Faites des recherches (vous devrez faire le tri de l’information, car plusieurs sources sont contradictoires) ou contactez le fabricant pour obtenir de l’information sur les ingrédients et le processus de fabrication. La contamination croisée pourrait aussi avoir causé votre malaise.
MES CONSEILS POUR LE TEMPS DES FÊTES
Donc durant la période des Fêtes, si on vous offre un verre d’alcool, soyez prudent et surtout, buvez avec modération. Assurez-vous que votre boisson est sans gluten et qu’elle n’est pas mélangée avec d’autres ingrédients contenant du gluten ou qu’elle n’a pas été contaminée lors de la préparation. Sinon, pour garantir que votre boisson alcoolisée est sans gluten, apportez votre vin, votre vodka faite à partir de pommes de terre ou votre bière garantie sans gluten.
Au Québec, nous avons maintenant un choix intéressant de bières sans gluten. La Microbrasserie de la Nouvelle-France propose une sélection de 3 bières sans gluten: La messagère, La messagère Rousse et la Messagère Millet et, tel que mentionné au début de ce billet, Les Brasseurs sans gluten offrent maintenant trois bières sans gluten et bientôt quatre. J’ai d’ailleurs testé les bières rousses de ces deux compagnies et elles sont très bonnes. Même mon amoureux, qui est un vrai amateur de bières anglaises en boit à l'occasion. Par contre, je dois admettre que je ne suis pas une buveuse de bière, même sans gluten. Mais en cuisinière avertie que je suis, j’en ai toujours dans le réfrigérateur au cas où j'en aurais besoin pour concocter de bons plats braisés ou mijotés à la bière sans gluten.

4 commentaires:

  1. Merci pour ces renseignements, tu as fait une belle recherche. Il y a 25 ans, quand l'homme a été diagnostiqué, on permettait la bière Bleue (eh oui!)et le vin. Mais aucun alcool n'était permis à part la vodka à base de pommes de terre. Ce n'est que depuis peu que l'on s'est rendu compte que l'alcool (gin, vodka, whisky) ne contenait plus de gluten, celui-ci s'étant "perdu" en cours de fabrication.

    L'homme n'aime pas vraiment la bière ni l'alcool. On se limite donc au vin et au rhum dans la cuisine parfois. Ah oui, il adore le Porto et le Pineau mais ces deux boissons lui vont très bien.

    RépondreSupprimer
  2. je crois que la vodka contien du gluten c fait a base de ble meme si elle est distiller

    RépondreSupprimer
  3. Bonjour.
    Selon l'information que j'ai recueillie et publiée dans ce billet, l'alcool distillé est sans gluten car le gluten des céréales est éliminé lors du processus de la distillation. Je vous invite à visiter les sites Web où sont affichées ces informations (voir liens à cliquer ci-dessus dans le billet). Pour ceux qui ne veulent pas boire de l'alcool distillé fait avec des grains, il existe des rhums de cannes à sucre et aussi des vodkas faites avec de pommes de terre. La vodka Chopin (tel qu'illustrée dans ce billet) est une vodka faite avec des pommes de terre et ne contient pas de céréales.

    RépondreSupprimer
  4. bonjour, merci pour ces précieuses informations, je lis "vin mousseux", qu'en est il du champagne? merci!

    RépondreSupprimer